Chirurgie du genou

Articulation complexe, les douleurs de genoux sont fréquentes et peuvent apparaitre à tous âges et pour de multiples raisons, tel que :

Après une étude approfondie de votre situation, si besoin à l’aide d’un examen radiographique, un diagnostic précis vous sera fourni. Toujours à votre écoute, le traitement le plus adapté à votre pathologie et à vos attentes vous sera proposé. Des traitements conservateurs vous seront proposés en priorité et dans la mesure du possible.

  • Physiothérapie
  • Orthèses et appareillage
  • Traitements médicamenteux : Analgésiques, anti-inflammatoires AINS...
  • Chirurgie par arthroscopie du genou
  • Chirurgie de remplacement de l’articulation

Prothèse unicompartimentale du genou

Prothèse totale du genou

Remplacement d’une prothèse du genou

Prothèse totale du genou

Expérience

Avec plus de 1‘800 poses de prothèses de genou effectuées chaque année au sein de son réseau de cliniques, Swiss Medical Network est un leader en Suisse pour cette chirurgie. Notre équipe pluridisciplinaire de professionnels dispose ainsi d’une riche expérience vous garantissant un haut niveau de sécurité et un suivi personnalisé. Nos chirurgiens de renommée internationale seront à votre écoute pour vous proposer le meilleur traitement selon vos besoins.

La durée de vie d’une prothèse de genou avoisine actuellement une vingtaine d’années. Des progrès sont à prévoir grâce à l’utilisation récente de matériaux plus endurants. Les prothèses utilisées par nos chirurgiens sont exclusivement de dernière génération. Dans environ 80% des cas, cette intervention est très efficace, éliminant ainsi totalement les douleurs de l'arthrose. En principe, la prothèse permet de retrouver une activité normale et une nette progression est observée. Certaines activités ou sports violents restent toutefois à éviter pour ne pas dégrader la durée de vie de la prothèse. L'amélioration de la mobilité dépend du type de prothèse utilisée, mais également de l'état du patient avant l'opération. Comme pour toute intervention chirurgicale, cette dernière comporte des risques de complications. Des explications plus détaillées vous seront communiquées lors de votre entretien avec le chirurgien.

Le séjour et rééducation post opératoire

Le respect des instructions transmises avant l’intervention est d’une importance capitale.

Un bilan préopératoire est effectué afin de déterminer le type d’anesthésie (narcose totale ou loco-régionale). L’intervention dure en moyenne entre une et deux heures. Votre durée de séjour sera entre 3 et 7 jours selon votre vitesse de récupération.

Très rapidement vous serez amené à effectuer progressivement différents exercices de physiothérapie, accompagné de nos équipes spécialisées. Vous pourrez vous lever et marcher à l’aide de cannes avant qu’elles ne soient abandonnées.

Le suivi rigoureux des exercices de physiothérapie et la réhabilitation contribueront au succès de la procédure. Attention, seuls les exercices conseillés par votre physiothérapeute et/ou votre chirurgien peuvent être effectués.

La reprise de la conduite peut en général être envisagée après quelques semaines selon votre niveau de réhabilitation, le genou opéré. Il en va de même pour la reprise des activités sportives après quelques mois suivant le type d’activités. Les sports violents resteront cependant à éviter.

Chirurgie méniscale

Les blessures aux ménisques peuvent apparaitre chez des patients de tout âge, indépendamment du niveau d’activité. L’usure peut être d’origine dégénérative (vieillissement), consécutive à un traumatisme, ou plus rarement liée à une malformation.

Les ménisques interne et externe jouent un rôle de stabilisateur. De nombreuses solutions thérapeutiques existent pour le traitement. Votre chirurgien vous indiquera la plus adéquate à votre situation. Dans certains cas, une chirurgie pourra être envisagée, le plus souvent en ambulatoire et consistera à suturer ou retirer la lésion sous arthroscopie.

Les douleurs disparaissent généralement très rapidement après l’intervention.

Arthroscopie du genou

L’arthroscopie consiste en une procédure dit minimalement invasive. Des micro incisions combinés à l’utilisation d’une caméra et d’instruments miniaturisés permettent l’exploration du genou et le traitement de certaines pathologies :

  • Traitement du ménisque
  • Reconstruction ligamentaire
  • Lavage articulaire

L’arthroscopie du genou est principalement réalisée en ambulatoire c’est-à-dire quelle ne nécessite pas de rester plus d’un jour au sein de la clinique. La chirurgie par arthroscopie par son caractère moins invasif permet une récupération plus rapide.

Traitements de l’arthrose du genou

On désigne arthrose ou, gonarthrose pour le genou, l’usure progressive d’une articulation se traduisant par une dégradation progressive du cartilage. Ce cartilage ne peut se régénérer seul. Il s’agit d’un des troubles articulaires les plus fréquent chez l’adulte et progresse avec l'âge. L’arthrodèse secondaire peut être la suite d’une sursollicitation, de blessures ou d’instabilités.

Il existe diverses possibilités de traitements suivant l’état d’avancement de l’arthrose, votre chirurgien vous indiquera le traitement le plus adapté à votre pathologie et à vos attentes :

  • Traitements médicamenteux 
  • Physiothérapie
  • Orthèses et appareillage
  • Opération conservatrice de l’articulation
  • Remplacement de l’articulation :
    • Prothèse totale de genou
    • Prothèse unicompartimentale du genou

Réparation des ligaments

Le genou est une articulation complexe. Elle est constituée de ligaments qui assurent sa stabilité - Des ligaments latéraux mais aussi des ligaments croisés (à l’intérieur de l’articulation). Le ligament croisé postérieur (LCP) et le ligament croisé antérieur (LCA).

Différents traitements peuvent être envisagés, suivant le type de rupture et le niveau d’instabilité une chirurgie peut s’avérer nécessaire afin de retrouver une stabilité suffisante et éviter une dégradation précoce de l’articulation.

La ligamentoplastie sera le plus souvent réaliser en arthroscopie et consistera la plupart du temps en une réparation des ligaments par ponction de tendons sur le patient (autogreffe). Les nombreuses techniques et leurs modernisations (DIDT, all inside…) ont permis de réduire considérablement la durée d’intervention. Votre chirurgien vous proposera le meilleur traitement adapté à vos besoins.

Prothèse unicompartimentale du genou

Expérience

Les équipes chirurgicales expérimentés disposent d’un plateau technique de haut niveau et propose les techniques chirurgicales les plus avancées et sures. 

Qu’est-ce qu’une prothèse undicondylaire de genou

Une prothèse unicompartimentale vient substituer artificiellement une partie de l’articulation du genou par des composants mécaniques qui viennent former une nouvelle surface. La prothèse est constituée de plusieurs éléments et différents matériaux :

  • Une embase tibiale, fixé sur le tibia
  • Une surface en polyéthylène venant à limiter l’usure de la prothèse
  • Un bouclier fémoral
  • Éventuellement une pièce rotulienne

Suivant votre pathologie, qualité d’os, niveau d’activité et différents paramètres, votre chirurgien choisira le type de prothèse (unicompartimetale, totale...) et la technique chirurgicale la plus adaptée à vos besoins (minimale invasive, chirurgie naviguée...)

Quels résultats

La nombre de pose de prothèse de genou a connu une nette augmentation au cours des dix dernières années dans le traitement de l’arthrose avancée. L’objectif d’une prothèse de genou est de :

  • Réduire significativement la douleur
  • Retrouver une meilleure mobilité
  • Améliorer la qualité de vie, reprise de la marche…

Seul votre chirurgien, professionnel expérimenté, dispose des compétences et de l’expérience pour proposer le traitement le plus adapté à votre situation (physiothérapie, traitement anti inflammatoire, chirurgie par arthroscopie, prothèse de genou)

La durée de vie d’une prothèse de genou est actuellement en moyenne d’une quinzaine d’année. Des progrès sont à prévoir par l’utilisation de matériaux actuels, plus endurants. Dans environ 80% des cas cette intervention est souvent très efficace au niveau de la douleur pouvant effacer les douleurs de l'arthrose. Généralement la prothèse de genou permet de retrouver une activité normale et une nette progression est observée, certaines activités ou sports violents restent toutefois à éviter pour ne pas dégrader la durée de vie de la prothèse. L'amélioration de la mobilité dépend du type de prothèse utilisée, mais également de l'état du patient avant l'opération. Comme pour toute intervention chirurgicale, cette dernière comporte des risques de complications, les explications utiles spécifiques à votre situation vous seront communiquées.

Le séjour et rééducation post opératoire

Le respect des instructions transmises avant l’intervention a une importance capitale.

Un bilan préopératoire est effectué afin de déterminer le type d’anesthésie (narcose totale, ou loco-régionale). L’intervention dure en moyenne une heure. Le séjour durera en entre 3 et 7 jours et dépendra de votre récupération.

Très rapidement vous serez amené à effectuer progressivement différents exercices de physiothérapie, accompagnés de nos équipes spécialisées, à vous lever et marcher à l’aide de cannes qui seront ensuite abandonnés

Le suivi rigoureux des exercices de physiothérapie et la réhabilitation contribueront au succès de la procédure. Attention, seuls les exercices conseillés par votre physiothérapeute et/ou votre chirurgien peuvent être effectués.

La reprise de la conduite peut en général être envisagé après quelques semaines suivant votre niveau de réhabilitation, le genou opéré, de même pour les activités sportives après quelques mois suivant le type d’activités. Les sports violents resteront à éviter.

Révision d’une prothèse de genou

Une infection peut nécessiter le remplacement d’une prothèse. Une prothèse de genou peut également s’user avec le temps, notamment la surface articulaire artificielle en Polyethylene pouvant entrainer un descellement. Une révision de la prothèse peut alors s’avérer nécessaire en remplaçant tout ou partie des éléments de cette dernière. La précision des techniques de poses et l’augmentation de la qualité des matériaux utilisés au cours des implantations primaires tendent à augmenter la durée de vie des prothèses et à réduire le risque de révision.